Suivi, prescriptions et orientation de patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou une affection apparentée par une infirmière en lieu et place du médecin

Les actes dérogatoires de la consultation de suivi réalisé par l’infirmière sont reprécisés : sur chaque item le groupe est parvenu à un consensus :

- Consultation infirmière experte en gériatrie incluant détection, interprétation des signes cliniques et décision d’orientation
- Adaptation et renouvellement d’un traitement spécifique à la maladie d’Alzheimer
- Orientation et prescription de soins : kinésithérapie, transport, orthophoniste…
- Prise en compte des résultats d’examen biologique et décision d’arrêt de traitement (en cas d’hypokaliémie)
- Recherche de complications liées à la maladie ou au traitement (diagnostic différentiel) entrainant une prise de décision.

Le protocole concerne « toute structure assurant un suivi ambulatoire de patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou affection apparentée par une infirmière experte en gériatrie en lieu et place d’un gériatr ». Ce périmètre plus large inclut les centres de santé spécialisé (tel OSE), les consultations- mémoire, les équipes de gériatrie mobile intervenant dans les EHPAD, les associations type SESI, ou éventuellement les MSP avec un gériatre consultant.

La formation

Après un échange portant d’un coté l’approche infirmier de la formation et de l’autre une approche plus universitaire et médicale le groupe a décidé de travailler sur le contenu utile à la formation d’une infirmière experte en gériatrie et d’envisager dans un deuxième temps de définir les prés requis à la formation, la validation des ces formations et le niveau DU, Master ou 2)